de > fr
Recherche
Protection des eaux

La protection des eaux au niveau régional est un élément essentiel du travail du Parc Naturel. Différents domaines thématiques sont élaborés sur la base du catalogue de mesures, réalisé avec la participation du grand public dans le cadre du Comité de Rivière. Le domaine thématique « Eau et agriculture » sensibilise l’agriculture régionale en faveur de la protection des eaux, et les agriculteurs qui prennent des mesures appropriées sont soutenus. Il s’agit notamment d’ériger des clôtures pour protéger les berges, de construire des passages à bétail au-dessus des rivières et d’installer des abreuvoirs à l’écart des cours d’eau. Ces mesures permettent le rétablissement de berges naturelles, et la pollution due aux excréments des animaux peut être évitée.

Le domaine thématique « Eaux et pêche » met l’accent sur la suppression des obstacles à la migration des poissons. Des rives naturelles ou des zones à eaux peu profondes sont créées pour offrir des frayères aux poissons locaux. Ces mesures sont également soutenues par le domaine thématique «Eau et hydrologie». Ce dernier prévoit en outre la plantation d’arbres et de buissons typiques des zones alluviales ; des secteurs de rivière sont à renaturer et des petites mares sont à créer pour préserver la biodiversité dans notre paysage. Un domaine thématique spécifique est réservé à la préservation de la biodiversité. L’intervention personnelle dans la lutte contre des plantes envahissantes non indigènes (comme la berce du Caucase) exige le recours à la bêche. Une grande attention est prêtée à la protection des sources, qui sont des « points chauds » de la biodiversité. Les communes souhaitant renoncer à l’emploi de pesticides dans l’entretien de leurs surfaces vertes sont soutenues par des réunions d’information et des dépliants destinés au grand public. Il faut expliquer aux habitants des villes et des villages pourquoi il y a soudainement davantage de « vert » qui se met à pousser entre les pavés, et pourquoi un pré avec des fleurs sauvages est bien plus attrayant pour les insectes qu’une plate-bande plantée de tulipes. Des mesures visant l’information et la sensibilisation du grand public sont formulées dans le cadre du domaine thématique « Eau et communication », car c’est bien dans la tête que commence la protection de l’eau. Des brochures consacrées à la réduction de la consommation d’eau, à l’emploi des pesticides etc. sont réalisées et distribuées dans le cadre de manifestations ou envoyées directement à tous les habitants des communes membres. Un WEBGIS a été créé dans la partie « Eau et tourisme », il vous offre un aperçu de toutes les mesures prises dans le bassin versant de la Sûre. Les attractions de la région, les hôtels, le réseau complet des promenades et des sentiers de randonnée et bien d’autres détails peuvent être consultés sur une carte topographique ou une prise de vue aérienne. Et cela ne vaut non seulement pour la région du Parc Naturel, mais pour tout le bassin hydrographique de la Sûre, à l’inclusion de la partie belge.