de > fr
Recherche
Cartographie

Une protection concrète de la nature et de l’environnement ne peut se faire que sur base de données récentes et complètes. La planification de mesures de protection de la nature et le monitoring de l’évolution du paysage exigent par conséquent une cartographie détaillée et l’établissement de cadastres. L’accent est mis sur la cartographie d’habitats et de réserves naturelles, et sur les inventaires d’espèces animales et végétales menacées. Grâce à leurs travaux, les experts du Parc Naturel contribuent à l’amélioration des connaissances sur les espèces et les habitats au Luxembourg. Ils collaborent étroitement avec l’Administration de la Nature et des Forêts et le Musée d’Histoire naturelle. Toutes les données saisies au Parc Naturel de la Haute-Sûre sont transmises à la base de données 'Recorder'. Soulignons dans ce contexte que des inventaires généralisés des prés pertinents pour la protection de la nature (cartographie de prairies), des biotopes à préserver (cadastre des biotopes) et des haies (cadastre des haies) sont désormais disponibles pour la région du Parc Naturel. La présence de néophytes et d’espèces envahissantes est également cartographiée. A côté de l’établissement d’inventaires dans le cadre du PBEPT (Plan de Base Ecologique et Paysager Transfrontalier), les experts de la Station Biologique du Parc Naturel de la Haute-Sûre apportent également leur contribution au monitoring national de la biodiversité.

Cartographie des prairies

Suite à la directive concernant la conservation des oiseaux sauvages (79/409/CEE) et à la directive concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages (92/43/CEE), chaque pays membre de l’Union européenne s’est engagé à prendre des mesures spécifiques pour contribuer à la protection et à la conservation d’espèces et d’habitats menacés européens. Ces mesures doivent garantir un bon état de conservation de la variété des espèces (biodiversité) européenne. C’est dans le cadre des programmes nationaux pour la préservation de la biodiversité et sur demande du Ministère du Développement durable que la Station Biologique du Parc Naturel de la Haute-Sûre a réalisé la cartographie des prairies essentielles pour la protection de la nature dans les communes du Parc Naturel. Les données obtenues servent notamment de base à la conclusion de contrats d’extensification.

Cadastre des biotopes

Le Plan National pour la Protection de la Nature (PNPN) prévoit notamment l’élaboration d’un soi-disant cadastre des biotopes. Il s’agit d’établir un inventaire des biotopes en milieu ouvert conformément à l’article 17 de la loi luxembourgeoise sur la protection de la nature. Les collaborateurs du Parc Naturel étaient notamment impliqués dans l’élaboration de la méthode cartographique et dans la formation des personnes chargées d’effectuer les relevés – il s’agissait essentiellement de les familiariser avec les biotopes typiques de l’Oesling. La Station Biologique du Parc Naturel de la Haute-Sûre assurait également la coordination et la surveillance des travaux cartographiques dans les différentes communes du Parc Naturel. Les informations et données enregistrées étant intégrées dans différentes bases de données et dans un SIG, elles sont par conséquent disponibles pour de futurs planifications et travaux de protection de la nature. Pour plus d' informations sur le cadastre national des biotopes, cliquez ici.

Cadastre des haies

Les haies et les arbres ont depuis toujours leur place dans nos campagnes cultivées. Les haies sont un élément fondamental de notre patrimoine historico-culturel, elles ne brisent non seulement la monotonie des grandes surfaces cultivées, mais elles abritent également de nombreuses espèces animales et végétales auxquelles elles offrent un espace vital indispensable. Les haies jouent aussi un rôle important dans la protection des eaux, elles freinent l’érosion des sols, elles servent de brise-vent et filtrent certains polluants présents dans l’air.

Au fil des dernières années, les collaborateurs de la Station Biologique de du Parc Naturel la Haute-Sûre ont fait l’inventaire de toutes les haies dans les communes du Parc Naturel. L’objectif de ce cadastre des haies, c’est d’une part de renseigner sur la localisation des haies et des buissons disséminés dans le paysage, d’autre part de présenter également les spécifications des haies. Les données enregistrées – qui ont été intégrées dans une base de données et dans un SIG – serviront de base à l’élaboration d’un système d’entretien cohérent, en vue de la préservation des haies du Parc Naturel.

Monitoring et inventaires ponctuels

Le Parc Naturel de la Haute-Sûre réalise toute une série de travaux d’inventaire et de monitoring. Mentionnons seulement les travaux dans le cadre des programmes pour la protection des espèces (par exemple la chauve-souris, la chouette chevêche, la pie-grièche grise, la gélinotte des bois et la coronelle lisse), ainsi que la surveillance des populations de bugle pyramidal établies au Parc Naturel. Le contrôle dans le cadre de la lutte contre les espèces invasives, et notamment de la berce du Caucase (Heracleum mantegazzianum) est un autre aspect essentiel.

Les experts du Parc Naturel participaient également à l’élaboration du programme de surveillance et de monitoring de la biodiversité au Luxembourg, ils s’occupaient e.a. des ptéridophytes (fougères et plantes apparentées). Quant au monitoring de la biodiversité, le Parc Naturel est notamment responsable pour les inventaires du lycopode à feuilles de genévrier (Lycopodium annotinum) et du trichomanès remarquable (Trichomanes speciosum) – qui ne se trouve que sous forme de gamétophyte indépendant au Luxembourg. Le Ministère du Développement durable et des Infrastructures, Département de l’Environnement, soutient ces travaux dans le cadre du Plan National pour la Protection de la Nature.